Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
SEAGATE – Disque Dur Externe – Expansion ...
Voir le deal
79.99 €

 

 SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyLun 3 Déc - 19:54

{Suite de ce [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]}



Je ne sais pas ce qui c’est vraiment passé dans ma tête mais je ne regrettais pas mes gestes. Ainsi j’avais embrassé mon invité/nouveau colocataire, m’étais amusé avec lui avant de partir nous chercher des boissons qui, je le précise, contenaient de l’alcool. Après j’avais prononcé une simple phrase … Bon ok, j’avoue, je l’avais fait exprès mais et alors ? Y’a pas vraiment de mal … Enfin je crois. Seven m’attira contre lui tout en me parlant, chose que j’ignorais. Juste la tonalité de sa voix qui résonnait dans ma tête. C’était tellement … Sexy ? Oui, cette phrase avait des tons sensuels qui m’attiraient énormément. Mes joues étaient teintées de roses, tandis que mes mains glissaient sur le garçon. Le contact de ses lèvres pressées contre les miennes, les caresses de ses mains dans mon dos … C’était illogique. Complètement illogique. Je ne le connaissais depuis une journée et nous voilà déjà à moitié en train de coucher. Mais je ne vais pas m’en plaindre. Ce démon a un physique, presque parce que je ne lui lancerais pas des fleurs, de rêve et, en plus, il répondait à ma provocation –si on peut appeler ça comme ça- alors qu’il n’y était vraiment pas obligé. Enfin. Notre position commençait à devenir inconfortable. En effet nous étions à genoux sur mon canapé, le beau brun collé contre moi et, moi, contre le dossier. Tout ceci faisait un joli sandwich à l’Aelys. Finalement nous basculons et, bien évidemment, je suis en dessous. Mais ce n’est pas pour me déplaire. Je sentis ses doigts glissés sur mes lèvres pour finir vers une des bretelles de mon débardeur, je ferme les yeux, savourant ce doux effleurement. Puis ce fut reparti. Nos baisers s’intensifiaient de plus en plus, nous rendant très vite haletant. Il affirma ce que je lui disais depuis le début et je ne pus que sourire. Je fis lentement glissé ma main dans son cou, passant sur sa joue pour finir sur son torse parfait. Mon amant de la journée se redressa quelque peu, l’air incertain. Tout en couvrant mes épaules de baisers, il susurra.

SEVENDécidément, je me demande si il n'y avait pas un double sens à tes paroles... bien que tu ne sembles avoir nullement besoin d'un professeur pour rendre dingue un démon."

Je rigolais tout en reprenant mon souffle. Vous voyez le truc ? Imaginez une fille qui rigole comme un cochon et bah ça, ce n’est pas moi. Non, en vrai, ca ne s’entend même pas. On entend juste que je suis un petit peu essoufflé mais en même temps avec ce démon … Je souris encore une fois. J’enroulais mes bras autour de sa nuque et rapprochais son visage du mien. Je l’embrassais une nouvelle fois, plus tendrement que les précédentes. Une de mes mains descendit sur sa joue et de mon pouce je la caressais, soulignant toute la tendresse de mes gestes. Seulement, mon avis d’aller un peu plus loin grandissait et ma paume descendit le long de son torse, retraçant ses lignes impeccables, avant d’arriver sur la boucle de sa ceinture. Je n’hésitais pas à la déboucler avant de la faire lentement glisser et de la lâcher sur le sol. Puis mes mains remontèrent au niveau de son visage, dans ses cheveux. Je me pressais un peu plus contre son corps, ayant de plus en plus chaud. Vous savez, c’est bien la position couchée mais je ne peux pas faire grand-chose. Surtout sur mon canapé. Je me relevais sur les coudes, le forçant à s’assoir. Je quittais sa bouche afin de m’assoir à califourchon sur ses genoux. Je le regardais quelques instants. Il était vraiment pas mal adossé contre mon canapé ainsi. Je me serrais de nouveau contre lui, mes lèvres retrouvant les siennes, ma langue jouant avec la sienne. Au bout de quelques minutes, nous nous séparâmes, le souffle court. Je plongeais mon regard dans le sien, cherchant à quoi pensait-il. Je souris, l’embrassais de nouveau mais plus doucement avant de lui murmurer.

AELYSTu es vraiment un bon professeur …

Mes doigts effleurèrent sa joue et je posais mes lèvres sur les siennes. Encore. Elles étaient tellement douces …

(c) Tinkerbell


~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Aelys L. L. Jones le Sam 16 Mar - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seven L. Lysander
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
Seven L. Lysander

Messages : 45
Points : 21
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Capacités et armes:
Couleur: DarkBlood & White

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptySam 22 Déc - 20:02

SEVEN & AELYS
{ stay with me please }

Aelys rigola et interrompit un instant notre baiser. Elle enroula ses bras autour de ma nuque et m'attira à elle. En temps normal face à une fille normale, j'aurais résisté mais miss Bonbon entrait dans la catégorie spéciale, la catégorie réservée aux gens qui ne sont pas sous les ordres de mon foireux paternel démoniaque. Nous nous embrassâmes plus tendrement et je me surpris à glisser mes mains sous son débardeur, dans son dos. Ses doigts caressèrent ma joue brûlante puis descendirent sur mon torse avant d'arriver à ma ceinture, dont elle me débarrassa lentement, avant de la laisser tomber sur le sol, bien sagement. Mon tatouage se mit à pulser violemment mais je ne fis rien d'autre que lui jeter un regard courroucé. Mais pourquoi il venait m'embêter juste quand je commençais à m'amuser, hein ? Les doigts d'Aelys sur mon torse firent toutefois dévier mes pensées vers elle. Je glissais mes mains dans ses cheveux, savourant leur doux contact encore un peu humide à cause du bain que j'avais "interrompu". Elle se releva sur les coudes, m'obligeant à me rasseoir bien gentiment. Nos lèvres se séparâmes à mon grand regret et elle s'installa à califourchon sur mes genoux, ce qui m'arracha un petit sourire en coin. Je repris rapidement possession de ses douces lèvres en passant un bras dans son dos pour l'attirer encore plus près de moi, la coller contre mon torse brûlant. Il nous fallut quelques minutes pour que nous soyons à bout de souffle. Elle frôla à nouveau mes lèvres, doucement, puis se pencha pour me murmurer.
Aelys × Tu es vraiment un bon professeur …
Seven × J'aurais aimé affirmer mais j’ai l'impression que tu as plus d'expérience que moi dans ce domaine, susurrais-je en lui mordillant le lobe d'oreille.
Elle m'interrompit en m'embrassant à nouveau. Ses lèvres me paraissaient froides tant les miennes étaient brûlantes, mais je m'en fichait, ça faisait du bien. Un picotement me traversa le corps et mon tatouage me brûla fugacement. Ma main dans la nuque d'Aelys intensifia notre long baiser et je lui mordillais légèrement la lèvre inférieur. C'était si agréable. Et elle se montrait si tentante, si provocatrice et innocente à la fois. Pris d'un subit élan d'envie, je glissais mes mains sous son débardeur, dans son dos. Tout en remontant vers ses épaules, je m'amusais à caresser sa colonne vertébrale, la faisant frisonner et légèrement cambrer. Je quittais à regret ses douces lèvres et embrassais sa mâchoire, descendant vers sa nuque et son cou.
Seven × Tu as de la chance que je ne sois pas un vampire, je n'aurais pas résisté à un cou si attirant... soufflais-je en l'embrassant dans le cou, laissant une légère marque rougeâtre. Aïe !
Si je l'avais pu, je me serais coupé la main pour l'envoyer valser à l'autre bout de la pièce. Mon tatouage venait de passer en mode "douleur clignotante". Mais bon, ce n'est pas ça qui allait me foutre en l'air cet agréable moment.
(c) Sweetie



~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Twixette pour le kit o/


Dernière édition par Seven L. Lysander le Sam 16 Mar - 22:02, édité 1 fois (Raison : Mise à jour du codage)
Revenir en haut Aller en bas
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptySam 16 Mar - 20:28


Mon colocataire est chaud » est la seule phrase qui me vient à l’esprit quand je pense à Seven, ce démon -d’une certaine manière- adorable. Sa peau est brûlante tout autant que son esprit, surtout a ce moment là. Le désir que j’éprouve pour cet être démoniaque est consumé par la chaleur de son corps et nos baisers intenses. Je suis collée contre son torse, mes bras enroulés autour de son cou. Ses mains laissent des traces brûlantes dans mon dos. Pour tout dire, j’aime cette sensation. Sous ses doigts, je frissonne et soupire. Mon cœur bat à tout rompre et pourtant je m’en fiche, préoccupée par les lèvres de mon partenaire. Ma main s’égare dans sa sublime chevelure ébène tandis que ma langue danse avec celle du garçon dans un rythme endiablée. Nous sommes bien vite essoufflés et pourtant je veux continuer. Plus le jeu avance, plus j’ai envie de lui. L’avoir rien que pour moi. Rien que cette idée me fais sourire et le fait qu’il y a eut d’autres filles dans sa vie me fais frémir. Pourtant je ne l’aime pas comme j’ai aimé Elliot. Non, lui, je ne pourrais jamais l’oublier. Il a été mon premier amour, ma première fois. Elliot … Je soupire intérieurement dans ma tête, soudainement moins excité. Pourquoi je pense à lui ? C’est un idiot, un humain que j’aime encore. Je me retiens d’exploser de rire devant la puce sur laquelle je suis assise. Je me concentre à nouveau sur elle et attends sagement la série de baiser qui s’en suit. Il quitte mes lèvres et descend le long de ma mâchoire. Je retiens un tout petit gémissement de plaisir quand je sens ses lèvres dans mon cou. Je resserre l’étreinte, signifiant que j’en veux plus encore. L’envie me reprend. Si j’étais un des sept péchés capitaux j’aurais aimé être la Luxure parce que c’est si bon tout ca … Mon camarade me susurre quelques mots et je sens ses lèvres en action dans mon cou. Un nouveau soupire s’échappe malencontreusement de mes lèvres. Si je me fis à ce qu’il se passe maintenant, Seven doit être excellant au lit. Passé ce moment avec lui me permet, aussi, d’oublier mon passé pendant quelques heures, quelques minutes.

Soudainement le démon gémit. Un léger gémissement qui signifie qu’il a mal. Je n’ose tourner la tête, de peur de voir la marque rouge qui nous donne la nausée. Je remarque la chaleur qui émane de son corps et qui laisse de légère marque rouge sur les parties découvertes de mon corps. Je souris. La douleur est la chose la plus excitante que je connaisse. Ce n’est pas vraiment sadique mais chacun à quelque chose qui lui donne envie et moi c’est la douleur. Je passe ma langue sur des crocs invisibles, tandis que mon regard s’assombrit. C’est peut être mauvais pour lui. Je ne sais pas. Mais là, j’avais besoin de lui. Plus rien ne traine dans ma tête, juste la vision de son corps. Pourtant je sais qu’on ne franchira pas le cap aujourd’hui. Il doit le sentir lui aussi. Je veux juste lui laisser une bonne impression et le faire languir. En même temps, j’y appose ma marque. J’ai pas envie qu’il parte, qu’il me laisse. Je le veux rien que pour moi. La jalousie me ronge rien que de penser aux relations qu’il a dû avoir avec d’autres jolies filles. Je peux vous assurer que je ne suis pas amoureuse, je l’ai déjà dit. Je ne l’aime vraiment pas comme j’ai aimé mon Elliot. Mais il est ma proie maintenant. Rien que cette pensée me fait sourire. Lentement je me recule. J’ai toujours envie de le chauffer et c’est par mon dernier acte que je le ferais. Après il souffrira de ne pas pouvoir aller plus loin avec moi. Un rire rauque sort de mes lèvres et mes mains glissent le long de son torse. Je mordille son cou, y imposant une petite marque rouge puis descends lentement mes lèvres le long de son torse. Si Elliot ne m’avait jamais expliqué que les tétons étaient des excitants et bah … Seven et moi, serions-nous allé plus loin ? Surement. Ma langue laisse une légère trainée de salive autour du téton du garçon. C’est fragile, il faut que j’y aille doucement. Mes doigts l’effleurent doucement, ma respiration est légèrement entrecoupée tant je me concentre. Du bout des phalanges, je le titille. Je le sens frissonner. Alors je l’attrape et le pince légèrement. J’entends un petit gémissement et je m’arrête net. C’est fini. C’est sadique, je sais.

Je me relève complètement et ramasse la ceinture de Seven. Je la fais glisser dans mes mains jusqu’à celles du beau garçon. Je regarde son air stupéfait. Alors il ne savait pas … J’émis un petit ricanement moqueur. Je vis Sera revenir avec le serpent je-ne-sais-plus-son-nom. Mes mains se posèrent contre mes hanches et je dis calmement.

AELYS Aujourd’hui, nous n’irons pas plus loin … Je suis désolée mon chou."

Il a dû comprendre que pour aujourd’hui, c’est fini. Mais comprend-il autre chose ou non ? J’ai insisté exprès sur le mot ‘aujourd’hui’ alors … Sera grogne en entendant ma réflexion. Je suppose que ca ne lui plait pas que je veuille faire de mon colocataire ma chose, ma proie. Je lui assure que je n’ai pas de sentiment à l’égard de Sven ou, du moins, pas encore. Pour la rassurer, je vais même jusqu’à dire que l’homme que j’aimerais sera celui qui me fera oublier mon ancien amour humain. Elle feule, je soupire. Elle veut que je finisse vieille femme ou quoi ! Le démon se lève, j’observe son corps. Je me délecte de la vue, un sourire accroché aux lèvres. Se rendait-il compte que je le désire. Il commence à enfiler sa veste. Mes mouvements se bloquent. Je passe nerveusement ma langue sur ma bouche avant de reprendre après un souffle.

AELYS Il faudrait qu’on aille chercher tes vêtements pour que tu puisses t’installer. Mais avant que tu n’ailles courir les rues –et les filles-, sache que pour l’instant tu es à moi. Ah … Oui … Tu as ma marque dans le cou, si tu ne la caches pas, elles ne t’approcheront peut être pas … Tant mieux d’une certaine manière … Tu n’allais pas batifoler de tout facon, n’est-ce pas ?"

Un grand sourire se plante sur mes lèvres. Ce que je viens de dire est d’une bizarrerie absolue. C’est pas une demande ou quoi que ce soit, juste qu’il est ma proie et il doit le savoir. De plus, je n’ai pas vraiment de droit sur lui, vu qu’on n’est pas ensemble. Je me rends compte que je suis étrange aussi. Ma faculté de changer de trait caractère en l’espace d’une seconde est flippante. Je passe mes doigts dans ma crinière rose. La chaleur qu’émanait le corps de Seven les avait séché. Je dois avoir une touffe rose sur la tête maintenant. Je rigole. Quelle heure est-il ? Il faut que je cuisine. Et s’il sortait hein ? Ca peut nous permettre de faire un vide dans notre tête et, pour lui, oublier ce qui venait de se produire. Ca nous permettrait d’aspirer à autre chose que cette scène là. Je lui souris et lui intime l’ordre d’aller chercher ses affaires puis je me dirige vers la cuisine. Déjà cette heure ci ! Que le temps passe vite en si charmante compagnie. Bon que faire pour ce soir ? Un petit plan terrien et français ? Ca tombe bien, j’ai un poulet à faire rôtir. Je souris à nouveau, oui j’allais faire ca. J’entends la porte claquer et je me rends compte d’une chose maintenant. Et s’il ne revenait pas ?

(c) Tinkerbell


~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seven L. Lysander
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
Seven L. Lysander

Messages : 45
Points : 21
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Capacités et armes:
Couleur: DarkBlood & White

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyDim 17 Mar - 15:30

SEVEN & AELYS
{ stay with me please }

La température monte et pas uniquement celle de mon corps. Je dois l'avouer, moi qui ai horreur des contacts féminins, j'apprécie ce que je ressens en ce moment. Et dire que je me suis privé de pareilles sensations à cause de mon père ! J'ai l'impression de rattraper toutes mes années de retard dans ce domaine avec Aelys. C'est la première fille que j'approche sans trop de craintes, même si elle a agi comme la majorité de mes précédentes rencontres de sexe féminin. Elle a essayé de me buter et y est presque arrivée. Papa l'aurait embauchée directement s'il l'avait appris. Mais désolé cher père, Aelys et moi, ça colle plutôt bien. Dans tous les sens du terme.

Sa main dans mes cheveux me fait frissonner avec délice. C'est dingue ce que j'aime qu'on me touche les cheveux. Je suis à bout de souffle mais aucun de nous deux ne semble disposé à s'éloigner des lèvres de l'autre. Comme quoi, la colle forte, c'est pas tellement nocif pour la santé... sauf pour la mentale, peut-être. Ah, mais je m'égare à cause du manque d'oxygène. Finalement, un tout petit centimètre s'interpose entre nos lèvres et je reprend mon souffle. Elle s'humecta les lèvres comme un prédateur s’apprêtant à fondre sur sa proie. Ou a fauve fondre sa proie, même si ce rôle-là me convenait mieux vu que des volutes de vapeur s'élevaient de mon corps surchauffé. Mais même si ce que nous ressentons en ce moment est intense, nul doute que cela s'arrêtera très vite. Aucun de nous deux n'est prêt à sauter le pas si vite. Moi, parce que j'ai une sainte horreur (et une sacrée peur) des femmes trop entreprenantes pour que ce soit naturel et elle, parce que... heu... parce qu'on venait juste de se rencontrer, peut-être ? Soudain, mes sens s'agitent. Je suis un télépathe, je ressens donc plus facilement les pensées des autres. Même si j'évite d'utiliser mes pouvoirs, ce qui émane de miss Bonbon est assez sournois. Carrément sadique. Les zones de peau découvertes sont rouges du contact avec mon corps brûlant et je ne peut m'empêcher de faire glisser mes doigts sur ces zones rougies. Je n'ai pas l'habitude d'être si proche de quelqu'un et cela m'effraie un peu. Je ne sais pas comment réagir et mon instinct prend le dessus. Un petit rire s'échappe des lèvres diablement tentante de ma tentatrice rose, ce qui me fait hausser un sourcil inquisiteur. Ses mains froides sur mon torse m'arrachent des frissons et ses lèvres se posent dans mon cou, m'arrachant un petit cri se surprise lorsqu'elle le mordille. Je comprend qu'elle me marque, qu'elle indique que je suis un gibier gardé. Sa bouche descend vers mes épaules et mon torse. Mes joues se colorent légèrement lorsqu'elle s'arrête sur mes tétons, m'électrisant de part en part. J'ai l'impression d'être un parfait inexpérimenté, ce qui est en réalité presque la vérité. Ses doigts reprennent le relais et je lâche un gémissement de plaisir. Et à mon grand désespoir, elle cesse tout. Se relevant complètement, elle me rend ma ceinture et j'esquisse un petit sourire. Cette fille est une véritable succube.
Aelys × Aujourd’hui, nous n’irons pas plus loin … Je suis désolée mon chou.
Seven × Pas autant que moi, maugréais-je, déçu que cela s'arrête si vite.
Je me relevais et ramassais ma veste, que j'enfilais lentement. Tirant mes gants hors de ma poche, je les revêtis histoire de cacher mon tatouage lumineux.
Aelys × Il faudrait qu’on aille chercher tes vêtements pour que tu puisses t’installer. Mais avant que tu n’ailles courir les rues –et les filles-, sache que pour l’instant tu es à moi. Ah … Oui … Tu as ma marque dans le cou, si tu ne la caches pas, elles ne t’approcheront peut être pas … Tant mieux d’une certaine manière … Tu n’allais pas batifoler de toute façon, n’est-ce pas ?
J'étais tombé sur une dingue. Mais das un sens, sa possessivité me plaisait. Enfouissant mes mains dans les poches de ma veste, je lui lançais un regard vaguement intéressé.
Seven × Marque ou pas marque, je ne t'appartiens pas, possessive princesse. Je serais même capable de me jeter à corps perdu dans les bras d'une autre juste pour te voir... jalouse ? Hum... c'est diablement tentant...
Je m'approchais d'elle tandis que Sword se glissait autour de mon bras, dans ma manche. Posté derrière la jeune femme, je glissais mes bras autour de sa taille et lui soufflais dans le cou, joueur.
Seven × Après tout, il ne s'est rien passé entre nous... je ne suis qu'un maudit squatteur diablement sexy qui te fait perdre la tête ~
Je l'embrassais fugacement dans le cou et quittais l'appartement, après qu'elle m'ait intimé l'ordre d'aller récupérer mes affaires. Marchant dans la soirée fraiche, je baillais et appréciais la froide morsure du vent sur ma peau bouillante.
Sword × Sev', tu ne penses pas qu'elle pourrait être ... ?
Seven × Qu'elle pourrait être une larbine de mon père ? j'y ai pensé mais... j'en doute. Ou alors il aurait vraiment changé de stratégie et compte me faire égorger en pleine nuit.
Sword × Méfies-toi d'elle, Sev', elle est bizarre ! Tu as bien vu comment elle a changé en quelques secondes !
Seven × Tais-toi donc, serpent parano.
Arrivé à mon vieil appart' tout délabré, j'entrais en fracassant la porte. Je n'avais de toute façon pas l'intention d'y revenir habiter un jour, le logement d'Aelys était bien trop douillet. Saisissant un sac, j'y fourrais toutes les affaires qui avaient un tant soi peu de valeur sentimentale... pas grand chose, quoi. Quelques chemises et pantalons, des sous-vêtements et quelques babioles, dont des livres et un baume concocté par ma mère pour ma main. J'en appliquais d'ailleurs une généreuse couche en soupirant d'aise. Je cherchais des yeux une dernière chose à prendre, une chose terriblement précieuse à mes yeux et que j'avais donc bien planqué... tellement bien que j'en avais oublié l'emplacement. Finalement, j'extirpais d'une cachette une cassette d'ébène que j'ouvris. Au fond roulèrent quelques joyaux dont des rubis, saphirs et autres fragments d'émeraudes, vestiges de mon héritages glanés par ma mère afin que je en finisse pas sans ressources. Je les gardais précieusement pour le jour où j'en aurais réellement besoin. Je sortis une chaîne finement ouvragée en argent sertie d'un petit rubis. Je l'avais reçu il y a longtemps et n'avais aucune valeur à mes yeux. Toutefois, je comptais le donner à Aelys en compensation. Je tapotais le fond du petit coffre noir et déclenchais le mécanisme qui révéla le double fond et quelques bracelets de cuirs ornés de runes qui brillaient de la même lueur malsaine que mon tatouage. Ces immondes bracelets étaient pour moi les objets les plus beaux au monde : ils me permettaient de bloquer momentanément la malédiction et utiliser mes pouvoirs sans crainte. Je n'en avais que trois, volés à mon père. J'ignorais pourquoi il avait fabriqué de tels objets, sachant qu'il ne désirait que ma mort, mais sur le coup, je lui en étais reconnaissant. Je referais la boîte d'ébène et la planquais au fond de mon sac. Planté sur le seuil de mon appartement délabré, je balayais le petit espace noir du regard. Un instant, j'eus envie d'y foutre le feu mais c'était impossible... le proprio me ferait payer les dégâts au centuple et j'aurais dépensé inutilement mon maigre héritage.

Mon sac sur le dos, je flânais dans les rues, mon col remonté sur mon cou et la trace rouge d'Aelys. Je n'étais pas pressé de rentrer, juste pour voir si j'arrivais à la rendre jalouse en lui faisant croire que je batifolais avec d'autres. Il commençait à se faire tard et je bifurquais vers mon nouveau logement éphémère. La porte n'était pas fermée à clef et j'entrais dans une bonne odeur de volaille grillée. Je délaissais mon sac et son précieux contenu dans le couloir, Sword lovée dessus, et approchais à pas de loup de la cuisine. Aelys me tournait le dos, occupée à cuisiner. Silencieusement, je me glissais dans son dos et passais mes bras autour de sa taille, le nez dans son cou.
Seven × Mmh, cela sent divinement bon... et je ne parle pas uniquement de ce que tu nous mijote.
Mes doigts extirpèrent de ma poche un collier en rubis et argent que je lui glissais dans la main.
Seven × Tu peux le revendre pour subvenir aux frais supplémentaires que je risque d'imposer, chère élève.
Comme elle gardait le silence et n'avait pas bougé, je grognais.
Seven × Je t'ai manqué à un tel point que tu me fais déjà la tête ? soufflais-je, taquin.
(c) Sweetie



~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Twixette pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyDim 17 Mar - 19:01


Parti. Il est parti et je ne sais où. Mes mains se crispent autour du petit récipient en verre. Je le porte à mes lèvres et en bois les quelques gouttes de rhum. Je ne suis pas alcoolique, juste que l’alcool me rassure. J’ai toujours adoré l’alcool, c’est pour cela que je vais faire un coq au vin. Ca tombe bien, j’ai tous les ingrédients. Et ils me viennent tous de la Terre en plus. Après ce sublime dîner que je nous prépare, il ne me restera plus rien de la mon ancien habitat mais ca en vaut la peine. Après tout, nous fêterons notre nouvelle colocation. Je soupire. Dire qu’il y a encore un jour, je m’escrimais à le tuer pour avoir osé lever la main sur ma compagne. Il y a encore quelques minutes, j’étais à moitié sur lui et maintenant je lui préparais un bon dîner. Je secoue la tête, apeurée. Les mains agrippant ma chevelure. Je pense à Seven. Pourquoi ? Je ne sais pas. Les paroles qu’il m’a dit avant de partir tournent dans ma tête. Jalouse ? Pour le moment je le suis. Il est peut être dans un bar en train de draguer … Il l’a lui-même dit … Ma jambe se plie soudainement, je tombe. Sera s’assoit sur moi et me regarde. Je vois son air de reproche. Okay, je comprends. Je lui souris et caresse sa tête soyeuse. Elle saute à côté de moi et part en courant. Je penche la tête sur le côté et écoute. Quelques secondes plus tard, elle était de retour avec mon MP4 dans la gueule. Je l’attrape et l’allume. Je mets mes écouteurs dans les oreilles et écoute les mélodies se déverser dans mes oreilles. Je prends un couteau et commence à couper la volaille puis tous les aliments. Très vite, tout est en train de chauffer. La délicieuse odeur monte jusqu’à mes narines et je remercie ma mère et ma tante qui me faisaient cuisiner avec elles lorsque j’étais enfant. Surtout Maman en fait. Je remue la poêle et la repose sur la plaque chauffante. J’affiche un magnifique sourire, je suis contente de ce que j’ai fait même si j’ai peur. On dirait pas une vieille qui cuisine pour son vieux mari, en vrai ? Si, hein. Je ferme les yeux. Cette pensée me ramène à mon chaud colocataire. Je me baisse en suivant la musique entrainante –comme une vraie danseuse quoi- et regarde si le coq cuit bien. Je me relève en suivant les mélodies endiablées. La porte d’entrée s’ouvre. En pensant au Loup, le voilà qui débarque. Un nouveau sourire, plus grand que le précédant, étire mes lèvres. Je le sens derrière moi. Ses mains glissent sur moi, son nez dans mon cou. Si j’aurais pu, j’aurais rougi mais je ne peux rougir pour ce genre de si petite chose. Sait-il que je me retiens de lui sauter dessus là ? Je sens me tomber dans la main. Je regarde attentivement le bijou. De l’argent et des rubis, pas de doute. A cause de mon MP4, je n’entends pas les premières phrases qu’il me dit. Je retire mes écouteurs tandis qu’il me demande.

SEVENJe t'ai manqué à un tel point que tu me fais déjà la tête ?"

Ca y’est. Monsieur s’y croit. Nous ne sommes pas en couple bon sang. Je me retourne et remarque, alors, le peu de distance qui nous sépare. Sous le coup de la surprise, je veux me reculer mais, impossible, il y a ma cuisinière. Un frisson me parcourt et je perçois les mains très baladeuses de mon colocataire dans mon dos. Je me mords les lèvres. J’entoure de mes bras sa taille et enfoui ma tête dans son cou, près de ma marque. Ainsi, je peux avoir l’air vulnérable mais ne vous y trompez pas trop, je le veux dans ma poche. S’il se croit plus fort, il restera, non ? Rester, c’est ce que je veux qu’il fasse. Je pose un baiser dans son cou. Je sais, ca fait trop couple mais il s’amuse bien à faire des choses comme ca donc pourquoi pas moi ? Je ferme les yeux tandis qu’une légère odeur de brûlé parvient à mon nez. Je me recule alors et m’occupe de mes pommes de terre. Ce simple acte est assez pervers dans me tête. Je suis juste à la hauteur. Là, mes joues se colorent d’un beau rouge vif. Dés fois, je suis assez malchanceuse quand même. A la base, j’étais pure et innocente jusqu’à quelques temps. D’ailleurs, maintenant que j’y pense. Lui ? Seven l’avait-il déjà fait ? Je plisse légèrement le nez. Qu’est-ce ? Un bout de jalousie ? Je secoue doucement la tête avant de me rappeler de son présent. Je me lève et lui rend le collier.

AELYS Je n’en ai pas besoin. Tant que tu ne casses strictement rien dans ma maison, tout ira bien. Alors reprends le, garde le. "

Je lui souris. Un sourire bien mignon qui peut faire rougir et faire fondre n’importe quel garçon. Ce sourire est très rare et très sincère. Je l’adresse à peu de gens. Je tourne le bouton de la cuisinière afin de faire cuire à petit feu. Doucement je me relève. Il n’a pas bougé d’un pouce. Je contemple son corps. Sous sa veste, j’imagine son torse, ses abdos. J’humecte mes lèvres et pose ma main sur ce qui les sépare de sa peau. J’ouvre doucement la veste et la fait glissé pour la faire tomber sur le sol. Comme tout à l’heure. J’ai appris que pour avoir quelque chose du beau démon, il faut être gentil. Or je suis gentille. Je peux même être très agréable s’il en a encore envie. Seulement là ce n’est pas encore le moment. Hmm. Ce soir que ferons-nous ? Et si on regardait un film ? Je me glisse derrière lui et fini mon verre de rhum. Il ne bouge toujours pas. Je le câline par derrière et lui pose des questions.

AELYS Que veux-tu faire ce soir ? On pourrait regarder un film, non ? Et si tu mettais les couverts afin qu’on puisse manger ? "

Petite question que je fais glisser entre deux autres qui n’ont rien à voir. Je souris et me détache de lui, avec un peu de regret. Soudain j’ouvre de grands yeux. L’envie de me gifler est trop grande. De un, je venais de laisser le feu et finir de cramer ce que je venais de préparer –donc plus rien à manger- et, de deux, j’agis comme une amoureuse transie. Je laisse échapper un « Oh merde » en regardant le coq au vin virer au noir. Franchement, que quelqu’un me frappe.

(c) Tinkerbell



    [Hors-Rp; Désolée c'trop nul >o< En plus, Ae' devient bizarre là D8]

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seven L. Lysander
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
Seven L. Lysander

Messages : 45
Points : 21
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Capacités et armes:
Couleur: DarkBlood & White

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyMer 31 Juil - 17:06

SEVEN & AELYS
{ stay with me please }

Aelys se retourna dans mes bras et se retrouva collée contre mon torse. Elle entoura ma taille de ses bras et je passais mes doigts dans ses mèches roses, couleur que je commençais à apprécier. Bon, évidemment, pas au point de me trimballer avec des vêtements couleur poney coloré. Par contre, elle commençait à me donner chaud, collée à moi comme ça, la barbe-à-papa. Une odeur de brûlé la fit tout de même réagir et elle se tourna vers ses fourneaux. Bah tiens, pour une fois que c'est pas moi qui fait cramer un truc. Elle me refourgua en passant le pendentif, précisant qu'elle n'en avait pas besoin du moment que je ne cassais rien dans sa baraque. Mouais. Au rythme où nous allions, elle n'allait pas tenir très longtemps, la jolie petite maison. Toutefois, son petit sourire me fit ravaler ma réplique incendiaire. Histoire de ne pas brûler une chose de plus. C'étaitMonsieurJeuxDeMots. Elle me proposa de faire quelque chose au soir, genre regarder un film ou autre et me demanda au passage de mettre la table. Seulement, elle oubliait que j'ignorais où se trouvait chaque chose. Il allait me falloir du temps pour m'y repérer, dans cet appartement. En plus, son attitude d'amoureuse transie m'arracha un petit sourire en coin, qui ne présageait rien de bon. Une fois de plus, ma réplique se noya dans la situation. Notre repas crama joyeusement. Par pur réflexe, j'immobilisais la flamme. Quand je ratais mes repas, c'était ce que je faisais toujours... parfois, ça sauvait in extremis ce que je préparais. Ici, ça n'aurait sans doute aucun effet.
Seven × Princesse, loin de moi l'idée de faire de l'humour douteux mais je pense que je ne suis pas le seul à tout faire cramer ... heu... lâche ton couteau.
Un rapide coup d’œil à la volaille et l'espoir revint. Seule la couche supérieure avait cramé, le reste devait être mangeable. Je commençais à farfouiller joyeusement dans les placards à la recherche de ce dont j'avais besoin pour dresser une table digne de ce nom, mais sans chandelles, hein. Je disposais le tout sur la table en sifflotant, ayant l'impression de jouer le rôle du mari bienheureux dans une série familiale de très mauvais goût. Argh, c'était pire que la comédie hypocrite que servait mon père aux rares invités qui avaient (selon lui) l'immense honneur de goûter à son hospitalité. Mère le frappait à coup de louche quand ses chevilles enflaient de trop.
Seven × La table est mise. Et j'ai apporté un petit bonus ~ une de mes sœurs m'a laissé une bouteille de vin issue des caves personnelles de mon père.
Le repas fut servi et se déroula dans le silence, chacun de nous perdu dans ses pensées personnelles. Je jouait un instant avec le contenu de mon assiette. Ma paranoïa restait très présente, je n'étais toujours pas convaincu qu'elle ne soit pas une envoyée de mon père. Je finis par goutter prudemment une petite bouchée. Délicieux. Et sans l'arrière-goût amer d'une quelconque substance illicite. Un sourire effleura mes lèvres. Peut-être pourrais-je la présenter à Vegas et Katharina seront certainement très méfiantes mais elles pourraient accepter l'idée que je sois un moment aux crochets d'une demoiselle.
Seven × Aelys ? J'ai une question à te poser et j'aimerais que tu y répondes sincèrement.
Mon toux était sérieux, dénué de la raillerie habituelle.
Seven × Il est bien possible qu'un jour, un homme te demande de m'éliminer. Il pourrait faire de toi la deuxième richesse de ce monde. Tu n'aurais plus à faire ton boulot et tu pourrais même retourner sur ta terre natale. Certes, tu aurais une bonne partie de mes frangins aux trousses. Mais seulement si tu me tue. Ma question est donc : le ferais-tu sans hésiter ?
Je voulais savoir si elle pouvait préférer le profit à la vie d'un inconnu rencontré par hasard et avec lequel elle s'amusait. Savoir si je n'étais qu'un divertissement qu'elle pourrait aisément lâcher une fois qu'il ne serait plus suffisamment amusant. Évidemment, je n'avais guère envie d'entendre une déclaration d'amour ou une quelconque promesse. Je voulais uniquement savoir si je pouvais à tout moment mourir de sa main ou si je pouvais me laisser aller et me considérer comme en sécurité chez elle. C'était bien le genre d'information qui empêcherait mes sœurs de lui faire subir un interrogatoire en règle version Lysander.
Seven × Tu n'es pas obligée de me répondre immédiatement. Mais si tu pouvais le faire avant de me foutre un revolver sous le nez, ce sera bien.
(c) Sweetie


Désolée pour l'attente (si jamais tu as encore envie de continuer ce rp)... j'ai eu quelques soucis ces derniers temps et j'ai dû un peu sélectionner... enfin bref, maintenant je peux me reconsacrer à mon petit Seven.

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Twixette pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyMer 31 Juil - 22:21


Pour une fois dans ma vie, j’étais bien. Ses bras m’offraient une étreinte réconfortante et ses doigts dans ma chevelure me procuraient une sensation de calme. Il n’y avait d’autre mot pour décrire ce que je ressentais à part : bien. Je fermais les yeux, savourant le contact de sa peau contre la mienne. Une odeur de brûler me parvint aux narines, rompant ainsi le doux charme de notre câlin. Je n’ai pas trop compris ce qui s’est passé mais le feu arrêta d’embraser mon divin festin, laissant que le dessus des aliments noirâtre. Je me tourne vers la cuisinière et saisis, ainsi, le couteau afin d’éliminer le plus de brûler possible. Il me fit un jeu de mot qui m’arracha un petit rire. Il est drôle sans s’en rendre compte. Finalement, il me lâcha pour aller mettre la table puis je m’affairais à mon repas. Je ne sais pas si ça allait être bon mais j’espère juste qu’il l’appréciera quand même. J’entendis le tintement de la vaisselle qui se cognait entre elle, je fermais les yeux, priant pour qu’il ne me casse rien. Un sourire fendit mon visage. Les souvenirs affluaient dans ma tête et ma vision se brouilla pour quelques instants. Je revis le doux sourire de ma mère, quoiqu’un peu crispé, lorsque je venais de mettre pour la première fois la table et que j’avais cassé un verre. C’était pour leur anniversaire de mariage et j’avais voulu jouer leur serveuse mais ca n’avait donné qu’une bouteille de vin cassé et une assiette par terre. Du coup, on avait fait un pique-nique et on avait beaucoup rigolé. Une larme tiède roula sur ma joue, me faisant sortir de ma vision. Je l’essuyais du revers de ma main puis Seven vint me prévenir que la table était mise. Je pris une inspiration et apporta notre repas. Tout se déroula en silence. J’étais en train de piquer dans un morceau de volaille lorsque le ton sérieux de mon colocataire effleura mes oreilles. Instantanément, je relève la tête. Sans broncher, j’écoutais son discours. Un discours qui m’énerve aussi tôt et me fit lever de ma chaise, poing sur les hanches.

AELYSTu es fou ? Faut il que je t’en colle une pour t’apprendre à ne pas dire ce genre d’idiotie ? Je suis une simple Shinigami, pas une tueuse. Je recherche les âmes en peine et les renvoie là ou elles devraient être. Je ne tue personne. Et si tu veux savoir, mes armes ne te feront aucun effet car elles sont travaillées de façon à ne toucher que les esprits. Toute la comédie de notre rencontre était du bluff et rien que du bluff. Est-ce clair ? Puis je n’ai pas besoin d’être riche, juste d’être soutenue. Si je retournais sur Terre … Je n’ai plus rien sur Terre … Je n’ai donc aucune utilité à y retourner. De plus, on est pas bien là, rien que tous les deux … ? J’avoue que ca fait « gnangnan » comme discours mais j’veux qu’tu comprennes que j’suis bien là, moi avec toi …"

C’était bizarre oui mais je veux qu’il comprenne que je ne lui veux aucun mal, je veux juste rester avec lui. Je veux qu’il m’apprenne la vie d’ici, je veux qu’il continu de me prendre dans ses bras, je veux le voir sourire encore et je veux, plus que tout, recommencer ce que nous avions fait sur mon canapé, voir encore plus loin. Le reste du repas se fit en silence. Je sais que quelque chose dans mon regard est glacial, il est pas bien difficile de deviner que je fais la tête. Je n’allais plus lui adresser un mot sauf s’il disait ou faisait la bonne chose. Il m’avait inconsciemment blessé, ca faisait mal à mon égo. Il n’avait pas confiance en moi, je le sens et ça me fait mal. A la fin, je débarrasse la table puis vins m’assoir sur mon canapé. J’allume la télé et zappe, zappe. Je sens la présence de Seven à côté de moi. J’eu comme un bug, c’est trop bizarre. Le zappe s’arrêta sur une chaine, hmm, comment dire ? Une chaine X ? Oui, surement. Des tâches rouges fleurirent sur mes joues tandis que je regardais la scène de sexe se déroulant dans la télé. Mes doigts cherchèrent les boutons mais ma panique m’empêchait d’appuyer correctement. Mes yeux ne quittaient pas la boite à image, je ne pouvais m’en détacher. Ca faisait remonter des souvenirs mais c’était pas vraiment à ca que je pensais mais plutôt à quelque chose de beaucoup plus pervers. Je tournais la tête et regardais mon voisin, le rouge s’étendait sur tout mon visage. Je mis ma main devant mes yeux et rompis le silence que j’avais instauré.

AELYSDésolée …"


(c) Tinkerbell




    [Hors-Rp; Désolée c'trop nul, ca fait trop longtemps que j'ai pas Rp o: TWINETTE MAIS JE SUIS TELLEMENT QUE TU SOIS REVENUE, TU M'AS TROP MANQUEE, SURTOUT TON HUMOUR TOT Non, j'veux pas arrêter DD: C'pas grave, j'suis tellement contente qu'tu sois revenue ma Twinette d'amuur que j'aime à la folie (pire qu'une déclaration oh 8DD) ♥ J'espère que le Rp t'iras quand même, malgré sa nullité ♥]

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seven L. Lysander
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
Seven L. Lysander

Messages : 45
Points : 21
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Capacités et armes:
Couleur: DarkBlood & White

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyJeu 1 Aoû - 9:26

SEVEN & AELYS
{ stay with me please }

Elle me répliqua avec fureur que j'étais idiot et que jamais elle ne me tuerait. Elle précisa qu'elle était une Shinigami et non une tueuse. Théoriquement, pour moi, c'était un peu pareil mais je gardais mon sarcasme pour moi. Elle avoua qu'elle n'avait fait que bluffer dans la forêt, son revolver ne pouvant me causer aucun dommage à part si j'étais déjà mort. Ce qui n'allait pas tarder si je continuais à m'échauffer en sa présence, je devais être franc. Elle se fichait de la richesse, moi pas. Après tout, j'étais né dans une famille pétée de fric et j'avais dû uniquement compter sur l'aide de mes sœurs et de ma mère pour survivre, éjecté de ma famille alors que j'avais à peine ouvert les yeux sur ce monde. Elle me demanda si nous n'étions pa sbien, là, rien que nous deux. Je ne répondis pas. Elle savait très bien à quel point j'avais été bien.
Aelys × J’avoue que ca fait « gnangnan » comme discours mais j’veux qu’tu comprennes que j’suis bien là, moi avec toi …
Je m'entêtais dans mon mutisme et continuais à manger. Je n'osais pas affronter sa moue vexée et l'éclat glacial au fond de ses yeux. J'avais été ingrat. Elle m'avait pratiquement sauvé la vie et moi, je continuais à me questionner sur ses motivations. Le repas s'acheva dans le silence et Aelys débarrassa rapidement avant d'aller s'installer dans le canapé, allumant la télévision. Je m'installais à ses côtés, mains dans les poches. Sword se glissa sous ma chemise, s'installant pour dormir. C'est ce qu'elle faisait quand je ne roupillais pas dans mon appartement miteux et qu'elle avait peur qu'on lui marche malencontreusement dessus. Ou qu'Eden essaie de faire un nœud avec elle, comme à chaque fois quand je me pointais à l'improviste chez mon père, par la fenêtre de la chambre de Vegas. J'entendis Aelys caler sur une chaîne et je levais les yeux... pour tomber sur une scène assez torride. La demoiselle fixait l'écran, les joues rouges et la mine rêveuse, comme plongée dans de lointains et agréables souvenirs. Je me sentis un peu jaloux. Qu'est-ce qui pouvait donc lui donner cet air si lunatique ? Elle tourna finalement la tête vers moi, toute rouge, posant sa main sur ses yeux pour se cacher de la scène.
Aelys × Désolée ...
Je souris narquoisement, mes doigts câlinant tendrement mon Affiliée, à défaut de pouvoir les passer dans les cheveux de mon hôtesse.
Seven × De quoi tu t'excuses ? Moi je trouve ça plutôt sympa, comme émission culturelle ...
Un sourire en coin étira mes lèvres. Je me doutais bien qu'elle ne s'excusait pas pour être restée bloquée sur la chaîne... quoique, peut-être s'excusait-elle de passer pour une parfaite perverse en fixant ainsi l'écran. Je n'en savais rien et je n'avais pas envie de savoir. Moi je trouvais ça plutôt marrant de la voir rougir. Suivant le cours tortuaux de mes pensées, Sword sortit de sous ma chemise et ondula vers Aelys, entourant le bras qui tenait encore la télécommande, remontant le long de son bras jusqu'à son cou où elle se positionna comme une écharpe, sa tête balançant du côté du décolleté de la demoiselle. Je plissais les yeux, sachant pertinnemment ce qu'elle voulait que je fasse. Je n'allais pas lui faire ce plaisir.
Seven × Sword, espèce de petite manipulatrice perverse, ne compte pas sur moi pour t'enlever de là.
Je fermais mon esprit aux images qu'elle m'envoyait du décolleté et m'installais un peu plus confortablement, histoire d'englober Aelys et la télévision dans mon champ de vision.
Seven × Si tu as envie de regarder la télévision, vas-y, ne te dérange pas pour moi...
Je le sais, je jouais un peu avec elle, là. Mais elle était si mignonne quand elle rougissait comme une pivoine... surtout que ce qui s'affichait à l'écran était ce à quoi nous serions certainement arrivés si elle n'avait pas décidé de me frustrer intentionnellement en coupant court à notre séance de câlins. Nous en étions tout deux conscients. Sword siffla, fâchée que je n'aie pas marché dans sa combine.
(c) Sweetie


Ravie de voir que je t'ai manqué à ce point *w* moi aussi tu m'as manqué, Twixette !

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Twixette pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyJeu 1 Aoû - 14:36


La paume de mes mains posée sur mes yeux, je n’ose le regarder. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que si je le regarde, je lui saute dessus. Cet homme m’excite énormément, je l’avoue mais il reste quelque chose qui fait que ce n’est pas comme avec mon ex. Je ne sais pas si c’est encore plus fort ou plus faible. Non, je ne sais pas et ça m’énerve. J’écarte légèrement les doigts et entrevois Sera qui se rapproche. Elle a dû sentir ma gêne pour se rapprocher ainsi. C’est toujours comme ça, c’est elle qui me protège plus que je ne la protège et ca n’allait pas changer. Néanmoins, elle est là pour surveiller le serpent de mon compagnon et non mon compagnon lui-même. Malgré la réticence qu’elle m’avait montré pour l’affilié de mon colocataire, elle l’appréciait bien et je pense qu’elle se dit qu’elle irait p’t’être faire un tour avec pour me laisser tranquillement avec Seven. Si elle le faisait, je n’en l’apprécierais que davantage –si c’est possible. Mon beau brun se mit à parler et je ne pus que glousser. Je garde quand même les mains sur mes yeux et je ne les enlève pour rien au monde. Non, vraiment, j’lui saute dessus si j’ouvre les yeux. J’humecte mes lèvres et me tourne vers la télé, cherchant désespérément les boutons pour changer de chaîne. J’essaye de ne pas m’imaginer ou, pire, de l’imaginer en train de me regarder rougir comme une pivoine. Soudainement je sursaute, quelque chose de rugueux s’enroule autour de mon bras. Un frisson me parcourt. A travers mes doigts, je regarde le serpent se glisser contre moi. Ma seule pensée fut « Putain, vas-y aide moi à changer d’chaîne ». Une boule se forme dans ma gorge ce qui signifie que je suis plus que gênée et que je n’arrive plus à contrôler. Finalement j’enlève ma main de mon visage et appuie sur un bouton qui me ramène sur une chaine pour enfant. Je préfère ça plutôt que du porno, sauf si c’était moi et Seven qui le faisions mais sinon … Un soupir s’échappe malencontreusement de mes lèvres, c’est du soulagement bien évidemment. Ma main libre vint caresser la tête écailleuse du serpent. J’en ai jamais touché et c’est trop bizarre. Tant mon soulagement est grand, je n’écoute pas mon camarade jusqu'à que l’une des phrases atteignent mon cerveau me faisant rougir violemment. Je me tourne vers Seven, mains sur les oreilles, yeux fermés, telle une gamine et dis, déterminée.


AELYS Lalala, je t’entends pas euuh. "

Puis, toujours gênée, je me retourne vers la télé et entreprends de regarder l’émission. C’est un dessin animé terrien, que j’appréciais, petite : les barbapapa. Pendant près d’une demi-heure, j’ai redécouvert le dessin animé de mon enfance, avec émerveillement. Le bonhomme rose faisait des trucs extraordinaires ! J’appréciais le bonhomme noir tout poilu et haïssais celle en vert. En même, je ne pus m’empêcher de commenter et ai insulté la bonhomme verte pendant une demi-heure durant. Pauvre Seven quand même mais je n’étais toujours pas prête à me tourner vers lui. Je ne sais pas comment il prend le fait que je ne veuille le regarder sous aucun prétexte, s’il l’avait remarqué, mais tant pis. Si mon regarde croise le sien, je … lui saute dessus. Je ne sais pas combien de fois j’y ai pensé. Le dessin animé fini, je m’étire de tout mon long, faisant fuir le serpent de Seven qui était resté sur moi tout le temps. Sera décida de passer à l’action car elle attrapa le serpent et le traina vers … je ne sais où et j’veux pas savoir. Sera va prendre soin du serpent dans tous les cas donc … Je me lève, sans un regard pour mon colocataire et me dirige vers la cuisine afin de me prendre un verre de whisky. Bah quoi ? J’ai l’droit non ? Je ressors et sans le regarder, je lui dis.


AELYS Tu veux quelque chose ? J’ai du Whisky terrien, si tu connais … C’est de l’alcool … Alors ? "

Je regarde par la fenêtre. C’est le seul moyen de ne pas le regarder. Je porte mon verre à mes lèvres et bois un peu, attendant sa réponse ou bien sa réaction. Dans tous les cas, je ne le regarderais pas.



(c) Sweet-Apple/Tinkerbell



~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seven L. Lysander
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
Seven L. Lysander

Messages : 45
Points : 21
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Capacités et armes:
Couleur: DarkBlood & White

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyMar 6 Aoû - 17:16


LA FLEMME DE FOUTRE LE CODAGE... et désolé si c'est court, j'ai perdu mon intro alors j'ai eu la flemme d'essayer de la retaper ♥

Décidément, cette fille me rendait dingue. Et pas forcément dans le bon sens. Avec ses joues toutes rouges, elle me donnait envie de lui sauter dessus. Je ne pu retenir un gloussement très peu masculin lorsqu'elle se boucha les oreilles en chantonnant qu'elle n'entendait pas ce que je disais, moi le gentil petit démon. Son visage déterminé et un peu gamin était si mignon. Elle finit par changer de chaîne et s'arrêta sur un truc... bizarre. Des espèces de patates colorées. Dont une avec un chapeau. Bizarrement, ça semblait familier à la demoiselle car elle se mit à joyeusement commenter l'épisode. D'abord incrédule, j'écoutais ce qu'elle raocntait, un sourire narquois aux lèvres. A aucun moment elle ne tourna la tête vers lui et je devinais qu'elle le faisait exprès. Mais de là à savoir si c'était pour m'infliger une nouvelle frustration ou si elle n'osait juste pas croiser mon regard après avoir été hypnotisée par le film pour adultes. Je plissais légèrement les yeux, cherchant un moyen de la forcer à me regarder, tout en écoutant distraitement ses babillages enfantins qui ponctuaient le dessin animé qui ne me passionnait guère. L'épisode s'acheva sur une fin ridicule et je surveillais du coin de l’œil Sera qui emporta délicatement Sword hors de la pièce. Aelys avait-elle demandé à sa tigresse de faire en sorte que nous nous retrouvions seuls ?

Aelys finit par se lever et je la suivis des yeux, insistant. Elle se dirigea vers la cuisine et je l'entendis me proposer un verre d'alcool. Du whisky terrien. J'en avais déjà goûté mais je n'avais pas trouvé ça si exceptionnel que ça. Toutefois, j'acceptais le verre et attendis donc qu'elle revienne. Je savais très bien ce que j'allais faire. Elle me donna mon verre tout en évitant mon regard et je le pris, une moue malicieuse plaquée sur le visage. Elle se rassit à côté de moi et je fis tourner le liquide ambré dans le verre, faisant tinter les glaçons contre la paroi. Aelys prit une nouvelle gorgée.
« C'est très certainement un bon alcool mais... »
Il n'acheva pas sa phrase et fondit sur les lèvres de la Shinigami, la prenant par surprise (ou pas, avec son pouvoir bizarre). Il lui vola sa gorgée d'alcool et se rompit le contact entre leurs lèvres avant de se laisser retomber en arrière, dans sa position initiale.
« ... mais moi je préfère le boire comme ça ♥ »
Pervers, moi ? Meuh non. Juste profiteur et professionnel du retournement de situation. Je pris une gorgée d'alcool que j'avalais prestement, mes prunelles rouges fixées à Aelys, attendant de voir comment elle allait réagir.


~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Twixette pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyMar 6 Aoû - 19:45


Il accepte le verre que je lui propose, à mon plus grand soulagement. Je n’ose toujours pas le regarder. Je m’assois à son côté, sur le canapé. Mes doigts serrent le verre comme s’il était la seule échappatoire à tout ca. Mes yeux fixent les glaçons, c’est toujours mieux que de regarder dehors. Je bouge mes poignets de façon à remuer les glaçons. Un léger soupir s’échappe de mes lèvres. Je sens, non, je sais qu’il me regarde. Ses prunelles posées sur moi provoquent des frissons dans tout mon corps, je le ressens jusque dans mes os. Ce n’est pas bien de comparer Seven à mon ex mais, je ne sais pas comment expliquer, il y a une chose de plus et une chose de moins. Peut être que la différence de caractère des deux garçons fait cette chose, je ne sais pas et ça m’énerve. J’ai l’impression d’être complètement aveugle tant mon non-savoir est immense. Oui … Non ? Je ne sais plus. Et si … ? Peut être que … Mes pensées tournent et retournent dans ma tête. Il me rend dingue, complètement dingue, est-ce qu’il sait ? Non, surement pas. Un sourire étire mes lèvres pour un instant très bref. C’est peut être moi qui suit nulle, aussi. Oui c’est ça ! Je suis nulle et je ne comprends rien à l’amour et l’amitié. Oui, oui, c’est ça. C’est moi, pas eux et ce sera toujours moi. Trop occupée par mes rêveries –si on peut appeler ça comme ça- je n’ai pu sentir l’aura malicieuse que dégage mon partenaire. J’aurais dû me concentrer sur lui, j’aurais dû. Trop absorbée, je bus une simple gorgée du liquide et c’est ainsi que Seven me le volait ave sa bouche. Ouais, c’est cool. Ou pas. Je n’allais pas pouvoir m’empêcher de continuer. Des frissons ma parcourent en entière, je ferme les yeux, savourant les douces notes de sa voix. Je pose mon verre sur la table basse et me tourne vers Seven. Malgré moi, mon sourire s’élargit au fur et à mesure que je pivote. Je penche la tête sur le côté, une moue aguicheuse sur le visage. Je rencontre son regard rubis et me mord la lèvre. Je me mets à quatre pattes, lui montrant ainsi mon décolleté qu’il n’avait pas zieuté une seule fois depuis le début. Sa position fait qu’une de ses jambes est à moitié sur le canapé et l’autre par terre. J’avance tel un serpent pour me retrouver dans le creux qu’avaient formé ses jambes. Je me penche en avant, de sorte que mes lèvres soient vers son oreille puis chuchote.

AELYS Oh comme c’est cruel Seven, vraiment très cruel … "

Je me lève et attrape son verre au passage. Il voulait s’amuser avec l’alcool, on allait s’amuser avec l’alcool. Dans la cuisine, je prends la bouteille de tequila ainsi que les rondelles de citron et le pot de sel. Je reviens dans le salon et me réinstalle en face de lui, les affaires sur la table. Sans prévenir, mes lèvres se posent sur les siennes. C’est doux. Puis ma langue force le passage pour aller chercher la sienne. Ce baiser fut bref mais je pus, entre temps, lui enlever sa veste et, ainsi, découvrir son torse. Je prends le citron et le presse sur le cou de mon partenaire avant d’y ajouter le sel. Je fourre la rondelle de citron dans la bouche de mon colocataire, délicatement, et remplis un petit verre de tequila. Je lèche le cou de Seven puis avale cul-sec mon verre avant de mordre dans la tranche qu’il tient entre ses lèvres. Une sorte de nouveau baiser autour du citron se fait. Finalement je retire le morceau du fruit et la jette sur la table basse. Ma langue vint, alors, lécher les lèvres du beau démon, le débarrasser du jus. Je crois que je n’ai aucun self-control car deux secondes plus tard, j’étais en train de l’embrasser. Je presse mon corps contre le sien, mes bras enroulés autour de son cou, une main dans ses cheveux. S’il savait combien il me donne envie … Je romps notre baiser, à bout de souffle. Il me fait perdre la tête … Je remplis un nouveau verre de téquila et lui montre ce qui est sur la table. Un sourire étire mes lèvres entrouvertes. Il pouvait faire ce qu’il voulait avec tant qu’il jouait avec mon corps, même s’il faisait la même chose que moi, ce qui, entre nous soit dit, serait dommage. Légèrement essoufflée, je lui dis.

AELYS A toi … "


(c) Tinkerbell



Han le p'tit coeur qui fait tout passer 8DD Pas d'souci :3 Hmm, j'pars jeudi matin et j'reviens Vendredi dans une semaine (voir plus) donc si tu réponds demain, bah j'pourrais t'répondre sinon tu vas devoir attendre :3

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seven L. Lysander
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
SQUATTEUR | Give me candies and nobody will get hurt.
Seven L. Lysander

Messages : 45
Points : 21
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Capacités et armes:
Couleur: DarkBlood & White

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyDim 18 Aoû - 19:09


Miss Bonbon s'échauffait et cela ma fit sourire. Comme un prédateur, elle s'avança vers moi à quatre pattes, me forçant à m'allonger à moitié dans le canapé. J'avais une très bonne vue sur son décolleté mais je m'obligeais à lever la tête. Je n'allais pas pouvoir résister à l'envie de la déshabiller si elle continuais à s'agiter ainsi devant moi. Elle se pencha encore plus pour me susurrer à l'oreille quelque chose qui ressemblait à « Oh comme c’est cruel Seven, vraiment très cruel … » qui me fit sourire malsainement. Oui, j'avais parfois envie d'être le méchant dans l'histoire et non l'éternelle victime de la puissance des autres. Je visais surtout mon père en disant cela.

Ma belle sauveuse se leva, à mon grand regret, et disparut dans la cuisine. Une nouvelle fois. Je grognais de frustration et me réinstallais confortablement, attendant de voir ce qu'elle allait encore ramener. Elle revint très vite avec un curieux chargement : rondelles de citron, tequila (j'ignorais ce que c'était, je ne faisais que lire l'étiquette de la bouteille) et... du sel. Wait ... du sel ? Elle m'empêcha de la questionner en scellant nos lèvres, doucement, avant de quémander du bout de sa langue l'accès à sa jumelle, ce que je lui accordais immédiatement. Ce fut trop rapidement terminé et je la laissais m'enlever ma chemise, curieux de voir ce qu'elle allait encore fabriquer. Quelle ne fut pas ma surprise quand je sentis quelque chose de frais couler dans mon cou. Du citron. Et du sel. Je n'ai à nouveau pas l'occasion de la questionner car elle me fourre la rondelle d'agrume dans la bouche. Je grimace. Je déteste l'acidité du citron. Mais sa langue chaude dans mon cou me fait vite oublier le citron et je la regarde boire son verre d'un coup avant de mordre férocement dans l'agrume que je garde entre mes lèvres serrées. Je retient ma moue de dégoût quand la rondelle libère ses dernières gouttes de jus acide dans ma bouche. Aelys finit par récupérer la tranche pour la lancer sur la table et reprendre possession de mes lèvres. Je commence à avoir peur de perdre le contrôle et de lui sauter purement et simplement dessus. Finalement, elle rompt notre baiser et nous sommes tout deux à court de souffle. Elle rempli un nouveau verre et me désigne d'un mouvement de tête la table.
« À toi... »
« Mmh. Non. »
Je souris et enfoui mes lèvres dans son cou, ma main cherchant à tâton le verre.
« Je n'aime pas le citron. Je préfère de loin les pêches...ou les peaux de pêches, plutôt. »
J'arrive enfin à attraper le verre que j'amène à mes lèvres, juste pour goûter. Ark. C'est pas vraiment la meilleure chose que j'ai jamais bue. Je crois que je pige pourquoi elle a utilisé du citron et du sel. Mais comme j'ai vraiment le citron en horreur, il faut que je trouve une autre utilisation à sa tequila. Je l'embrasse donc et fais couler un peu du précieux liquide sur son épaule. Ses lèvres glissent des siennes pour aller jusqu'à ladite épaule pour lécher l'alcool. Le tissu de son haut me gêne très vite et je lui lance un regard agacé. Le débardeur soutient mon regard et je suis le premier à baisser les yeux. Naaan, je dec'. Je vire simplement son haut et siffle admirativement devant son sous-vêtement. Aller, je vais être sympa et le lui laisser. Je suis trop aimable, nan ? Je continue à lécher l'alcool, titillant la naissance de sa poitrine et remontant aussitôt.
« Qu'est-ce que tu préfères ? Ça ou la tequila humaine ? »


Désolée pour le retard >_<

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Twixette pour le kit o/
Revenir en haut Aller en bas
Aelys L. L. Jones
Shinigami
Shinigami
Aelys L. L. Jones

Messages : 30
Points : 20
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Capacités et armes:
Couleur: df4c7c

SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » EmptyVen 30 Aoû - 15:16




Je rigole devant l’ignorance de mon compagnon. C’est naturel, je ne peux m’en empêcher. Il a pris la téquila sans citron et, bien évidemment, c’est assez dégueulasse. Mon rire s’estompe lorsque ses lèvres s’emparent des miennes. C’est vraiment … bon ? Ouais, peut être, ou plus. Je ne sais pas … Dès que j’entre en contact avec lui, j’oublie tout … tout c’qu’il y a autour … Je ne me concentre plus que sur lui. Ses douces lèvres, sa langue jouant avec la mienne puis tout doucement, il descend. Je baisse la tête un peu sur le côté, lui laissant un champ d’action plus libre. Je suis très excitée. Je pense que, dans une vie antérieure, j’ai été une catin. C’est obligé, vu comme j’suis une puce …  Je mordille ma lèvre inférieure avec férocité. Je tourne la tête de sorte à ce que je puisse regarder mon démon. Ses cheveux ébènes et ses yeux rouges attestent de son sang démoniaque, c’est un truc de fou … Jamais, on aurait pu croire que j’étais une Shinigami alors que lui … Lui … Lui m’enlève mon débardeur ! Je retiens de retenir un cri d’joie. Maintenant qu’il remarque mon décolleté … Depuis le temps que je m’escrime à c’qu’il le remarque surtout … Mes joues se teintent de rouge devant son sifflement admiratif. Je ne sais pas s’il est en extase devant ma poitrine généreuse ou mon sous-vêtement. En fait, je préfère ne pas le savoir. Il continu de me lécher tandis que j’apprécie. Il descend mais n’ose pas aller trop près de ma poitrine. Finalement, il remonte et me pose une question. Je pense qu’il connait déjà la réponse. Je préfère ça plus que tout sauf que, bah oui il e faut un, c’est a moi de m’amuser.

AELYSHmm … Seven … J’aimerais tellement qu’tu continu mais … c’est à mon tour, maintenant

Sur ces belles paroles, j’le pousse à s’installer confortablement dans le canapé. Je suis assise entre ses jambes. Mon sourire s’élargit à la vue de son beau torse. Tel un serpent, mes mains glissent sur ses tablettes et mes lèvres s’emparent des siennes. On échange un nouveau baiser mais beaucoup plus torrides que les autres qu’on a eu jusqu’à présent. Mes ongles labourent la peau parfaite de son torse puis l’une de mes mains le quitte pour attraper sa paume et la poser sur mes fesses. Bah, Vaut mieux que je lui montre ce que je veux non ? Finalement, je descends dans son cou et y dépose un suçon. Ca fait un effet sur la peau assez … dégueulasse mais j’aime bien l’entendre gémir doucement. Je mordille son oreille puis descend, descend jusqu’à ses petits tétons que je m’amuse à mordiller. Je m’occupe, par la suite, de son torse. Je le mange littéralement. Enfin juste la partie haute de son corps. Je souris, ça m’rappelle quand j’étais qu’une novice aux préliminaires avec mon … ex’. Oui, il faut que j’me fasse une raison. Je ne le retrouverais plus jamais. C’est fini, terminé, c’est du passé. J’oublie, il faut que j’oublis … Je sens du froid  contre mon menton, ce qui me fait revenir au moment présent. Un peu sous le choc d’où est-ce que je suis allée lors de mon … souvenir ? Je relève la tête et crois le regard ardent de Seven. Limite, il me supplie des yeux afin que je continu plus bas. Un sourire félin étire mes lèvres et ma langue sort toute seule, titillant la boucle de la ceinture. Ca devrait l’exciter un peu plus. Mais vous m’connaissez depuis l’temps, j’suis une connasse dans toute sa splendeur et c’pour ça que je me relève et dis d’une voix légèrement rauque.

AELYSA toi maintenant

(c) Tinkerbell



    [hors-rp: désolée pour la super longue attente et ce post méga pourri. Sorry ;__;]

~~~~~~~~~~~~~~~~

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty
MessageSujet: Re: SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »   SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SEVEN&AELYS ઈ « stay with me, please. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La cité d'Angelic Cat :: Homes :: Appartement A² :: Salon / Salle à Manger-
Sauter vers: